En septembre 2015, la création du Réseau d’Éducation Prioritaire Villon s’inscrit dans une période où s’affirment de très fortes convergences entre le socle, les compétences, l’évaluation, les programmes, la nouvelle organisation du collège, et la refondation de l’éducation prioritaire. Celle-ci vise la réduction des inégalités (Loi de refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013) et définit un objectif essentiel: ramener à moins de 10 % les écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les élèves scolarisés hors éducation prioritaire. Le réseau Villon s’inscrit dans le territoire de la Porte de Vanves qui est défini comme nouveau quartier prioritaire dans le cadre de l’actuelle carte Politique de la Ville. À travers son projet de réseau, il s’associe comme partenaire au projet de territoire Didot-Vanves, déclinaison locale du contrat de ville parisien. Ainsi réunis par le désir d’améliorer collectivement la réussite de tous, les établissements scolaires et les partenaires de ceux-ci se dotent d’un document de référence pour 4 ans. Au terme d’une démarche qu’ils ont voulu coopérative, ils s’accordent donc sur deux axes de travail prioritaires et retiennent des indicateurs qu’ils actualiseront chaque année. Ils intègrent à ce travail nombre de chantiers partagés dans le cadre du projet de territoire et veillent à opérationnaliser les objectifs du projet académique.